Editorial de l’ambassadeur des Etats-Unis en RDC

le

C’est avec un immense plaisir que je débute ma titularisation en tant qu’ambassadeur des Etats-Unis en République Démocratique du Congo. Ma femme Pamela Schmoll et moi sommes touchés par l’accueil nous réservé tant par les commerçants et les passants que par les hommes d’affaires et les ministres du gouvernement. Nous nous sentons heureux de nous retrouver ici, dans un pays connu à travers le monde pour sa riche culture, sa surprenante biodiversité et sa grande musique. Au début de ma carrière diplomatique, il y’a de cela plus de 30 ans, je n’ai jamais imaginé un jour me voir confié la responsabilité d’être le représentant personnel du Président des Etats-Unis dans un pays si important en un moment aussi déterminant.   

Lorsque j’ai présenté mes lettres de créances à Son Excellence le Président Joseph Kabila

drapeau des USA

au début de ce mois, je lui ai dit que l’Amérique est très au courant des difficultés qu’a  endurées le peuple congolais ces récentes décennies et que le peuple américain ainsi que le Gouvernement des Etats-Unis demeurent pleinement engagés à continuer d’aider ce pays à rétablir sa force et son autorité au centre de l’Afrique. Et, je le pense vraiment. Je crois aussi que nos deux pays ont un objectif mutuel : celui de voir une RDC stable et prospère, en paix avec ses voisins et dans lequel les droits de ses citoyens sont respectés.

     Je ne sous-estime pas l’ampleur de la tâche à accomplir. Les congolais sont confrontés à de grands défis, de l’insécurité et des besoins économiques à l’injustice et au fléau de la violence sexuelle. Mais le progrès dans ces secteurs clés est nécessaire pour que la RDC se lève à la hauteur de son potentiel en tant que cœur vibrant de l’Afrique.     

Bien évidemment, le peuple congolais et son gouvernement sont les premiers acteurs de ces efforts de reconstruction et de redressement, mais les Etats-Unis se tiennent prêts à maintenir leur rôle de soutien constructif, soit à travers l’aide, soit à travers le commerce ou l’assistance  technique. Nous continuons de nous considérer comme un grand partenaire pleinement engagé. Voilà pourquoi le gouvernement américain dépense près d’un milliard de dollars par an en République Démocratique du Congo par le biais de notre aide bilatérale directe, notre soutien à la MONUSCO, nos contributions aux programmes des donneurs multiples dans les secteurs sociaux clés, et dans d’autres initiatives.      

 Dans cette même optique, j’ai hâte de parler aux congolais de toutes les couches – des officiels du gouvernement résidant à la Gombe aux entrepreneurs, les habitants de la cité et les membres de la société civile dans les provinces – afin de discuter de notre partenariat en cours avec la RDC et de la façon dont nous pouvons continuer de soutenir les efforts des congolais à relever les défis d’aujourd’hui.  Les Etats-Unis croient que la République Démocratique du Congo a un avenir radieux en tant que  le cœur vibrant de l’Afrique et se tiennent prêts à offrir leur aide pour atteindre cet avenir.  

                                                                                James F. Entwistle

                                                                          Ambassadeur des Etats-Unis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s