Nécessité de développer le secteur semencier en province du Nord-Kivu.

Les différents ministres de l’agriculture et élevage venus de divers pays ont participé à ce séminaire qui a eu lieu aux USA

Beaucoup d’efforts restent à déployer en République démocratique du Congo en général et en province du Nord-Kivu singulièrement dans le secteur de la production des semences améliorées gage pour le développement et la croissance de l’Agriculture a reconnu Monsieur Carly Nantzu Kasivita, ministre provincial en charge de l’Agriculture et Développement rural en cette province qui revient des Etats Unis d’Amérique où il a pris part à une session de formation axée sur les marchés des intrants agricoles.

Honorable Carly Nzanzu Kasivita a portait l’étendard de la RDC

Abordé par la presse, ce mercredi 15 août, le ministre provincial de l’Agriculture au Nord-Kivu a explicité l’intérêt de notre pays à participer à cette formation à l’issue de laquelle un accent particulier a été mis sur le développement du secteur semencier.

L’agriculture est mécanisée aux USA et cet élan devra être capitalisé dans notre pays, au Nord- Kivu en particulier a-t-il poursuivi tout en indiquant que le Gouvernement provincial sous l’impulsion du Pouvoir Central se propose développer ces acquits dans un très proche avenir.

Des solutions aux problèmes sont ainsi à envisager aux problèmes liés à la maintenance en bon état des engins allusion faite à l’utilisation des tracteurs, bref  capitaliser l’élan de la mécanisation initiée par le chef de l’Etat, Joseph Kabila a résumé Monsieur Carly Nzanzu Kasivita.

Pour lui, le plus grand défi à relever au Nord Kivu dans le secteur de l’Agriculture consiste non seulement au rétablissement de la paix sur toute l’étendue de la province mais aussi la sensibilisation des opérateurs économiques privées à investir dans ce secteur très capital pour l’Economie du pays.

Le souhait, envisage le Ministre Carly Nzanzu, est également de voir les questions spéciales sur l’Agriculture être inscrites dans le budget de la province ce secteur étant est l’épine dorsale pour le développement d’un pays.

Notons qu’en plus de notre pays la République démocratique du Congo, six autres pays africains le Burundi, le Ghana, le Nigeria, l’Ethiopie et la Zambie ont participé à cette session de formation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s