Quatre mille hommes attendus pour la force internationale neutre au Nord-Kivu : le Rwanda, la RDC, l’Ouganda et le Burundi non parties prenantes.

(www.julienpaluku.com)/ Les ministres de la Défense des sept (07) pays du sous-comité désignés par la Conférence Internationale pour la Région des Grands Lacs pour éradiquer les M23 et d’autres forces négatives viennent de s’accorder, ce jeudi 16 août sur l’envoie d’une Force Internationale Neutre à l’Est de la République Démocratique du Congo.

Les ministres de la défenses et les Chefs d’Etat major généraux avec le chef de la MONUSCO et le gouverneur du Nord Kivu ainsi que le Secrétaire Exécutif de la CIRGL

La réunion présidée par S.E Dr. Crispus Kiyonga (MP), Ministre de la Défense de la République de l’Ouganda et Président du Sous-Comité des Ministes de la Défense. Etaient présents les Ministres de la Défense des Etats membres du Sous-Comité et leurs délégations, à savoir : Amiral Gaspard Santos Rufino, Vice Ministre de la Défense Nationale de la République d’Angola ; S.E.M. Pontien Gaciyubwenye, Ministre de la Défense et des Anciens Combattants de la République du Burundi ; S.E.M. Alexandre Luba Ntambo, Vice-Premier Ministre, Ministre de la Défense et des Anciens Combattants de la République Démocratique du Congo ; S.E. Prof Charles Zacharie Bowao, Ministre à la Présidence chargé de la Défense Nationale de la République du Congo ; Général James Kabarebe, Ministre de la Défense de la République du Rwanda ; et S.E.M. Shamsi Vuai Nahodha (MP), Ministre de la Défense et du Service National de la République Unie de Tanzanie. Etaient également présents M. Julien Paluku, Gouverneur de la Province du Nord-Kivu et M. Roger Meece, le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en RDC, et Chef de la MONUSCO.

Les ministres de la défense de la CIRGL

En effet, cette force dont les troupes sont africaines aura une taille des quatre mille hommes en dehors du Rwanda, de la RDC, du Burundi et de l’Ouganda. Elle aura 3 bases militaires  pour le Nord-Kivu à Walikale-Masisi, à Beni-Ruwenzori et à Rutshuru et 1 base pour le Sud-Kivu à savoir la plaine de RUZIZI.

Dans le communiqué rendu public à la fin des travaux les ministres, II a été  spécifié que cette force sera dotée d’un mandat de l’Union africaine et des Nations unies.

Ce rapport des Ministres de la Défense désignés sera transmis au Président en exercice de cet ensemble sous-régional, Yoweri Kaghuta Museveni, Président de l’Ouganda qui, à son tour, le transmettra à ses pairs Chef d’Etat membres de la CIRGL en septembre prochain.

Que retenir de la réunion de Goma regroupant les Ministres de la défense des pays membres de la CIRGL

Comme d’aucuns le savent, le sommet des Chefs d’Etats de la CIRGL tenu à Kampala le 08 août 2012 avait mis en place un sous-comité réunissant les Ministres de la défense de 7 pays ci-haut cités.

Ils avaient pour missions principales :

  •  d’arrêter des actions urgentes à mener afin que les combats cessent définitivement dans l’Est de la République Démocratique du Congo, et de permettre la consolidation de la paix, de la sécurité et de la stabilité ;
  • de proposer des éléments précis sur l’opérationnalisation de la Force Internationale Neutre.

A l’issue des travaux, les décisions importantes ont concerné les 3 axes ci-après :

1. Des actions urgentes :

  • Cessation immédiate des hostilités. Le M23 doit être informé qu’il doit arrêter immédiatement toutes ses activités militaires, y compris le recrutement, l’approvisionnement en armes et munitions. Il est demandé au Président en exercice de la CIRGL de bien vouloir instruire le M23 de retourner à ses positions du 30 juin 2012 ;
  • Arrêt de toute activité anticonstitutionnelle du M23, dont l’installation de structures politiques et administratives parallèles, la nomination des Chefs de Secteurs Administratifs, le changement des Chefs coutumiers, le remplacement du drapeau national de la RDC et ses emblèmes ;
  • Réévaluer  l’Accord du 23 mars 2009 ;
  • Mise en œuvre immédiate des activités du Mécanisme Conjoint de Vérification élargi. En dehors de la RDC et du Rwanda, ce mécanisme de vérification comprendra également deux représentants ou plus de chaque Etat membre du sous-comité des Ministres de la défense.
  • Dans un délai de trois jours, à dater du 16 août 2012, un groupe d’Experts de la Défense sera établi pour développer les termes de référence du Mécanisme Conjoint de Vérification élargi.
  • Il sera demandé à la MONUSCO de soutenir le travail du Mécanisme Conjoint de Vérification élargi ;

    le général James Kabarebe ministre de la défense du Rwanda était parmi les personnalités de marque de la rencontre

2. Des éléments précis relatifs à la Force Internationale Neutre :

  • La création d’une Force Internationale Neutre dotée d’un mandat de l’Union Africaine et de l’Organisation des Nations Unies, comprenant des troupes des pays africains, soutenue par l’Union Africaine et l’Organisation des Nations Unies et d’autres partenaires bilatéraux ou multilatéraux ;
  • La force est chargée d’éradiquer le M23, les FDLR et toutes les autres forces négatives opérant dans l’Est de la RDC, ainsi que d’assurer le contrôle et la sécurisation des zones frontalières ;
  • Sur la base d’une évaluation de la situation sécuritaire et humanitaire ainsi que de la zone géographique à couvrir, la taille de la Force devrait être celle d’une Brigade renforcée d’environ 4000 hommes au minimum. Une Equipe Technique Militaire d’Evaluation sera déployée sur le terrain pour vérification et avis ;
  • Le calendrier d’opérationnalisation de la Force sera de trois mois au plus tard, à compter du jour de la tenue du Sommet Extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CIRGL, prévu à Kampala, en septembre 2012 ;
  • Sauf élément nouveau, la Force sera déployée dans quatre secteurs, à savoir : Beni-Ruwenzori, Rutshuru, Masisi-Walikale, et dans la Plaine de Ruzizi au Sud Kivu ;

    3. En ce qui concerne le Centre Conjoint de Fusion des Renseignements, les Chefs d’Etat-Major Général et les Chefs de Services de Renseignement ont recommandé que :

  • Le Centre soit renforcé afin qu’il puisse remplir totalement son mandat.
  • La liste des destinataires des rapports du Centre soir réexaminée.
  • La participation effective du Centre dans le Mécanisme Conjoint de Vérification élargi
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s