Nord-Kivu: après l’échange des tirs à Sake, des officiers des FARDC interpellés

(www.radiookapi.net)/

La vie a repris son cours normal, ce mardi 29 octobre à Sake, cité située à 27 km à l’ouest de Goma, qui était le théâtre des tirs à l’arme lourde et légère échangés dans la nuit de dimanche à lundi entre soldats de l’armée régulière. Le porte-parole militaire au Nord-Kivu, le colonel Olivier Hamuli affirme qu’au moins quatre officiers des Forces armées de la RDC (FARDC) sont déjà interpellés par l’auditorat militaire pour être entendus sur ces incidents.

Les officiers interpellés sont essentiellement de 803è et 301è régiments basés à Saké, selon le colonel Hamuli. Ils sont accusés d’être à la base des tirs avec mort d’hommes, la nuit de dimanche à Saké.

«Le commandement de la 8ème région militaire a fait une descente à Saké et il y a eu des interpellations qui ont été faites. D’autant plus qu’il y a certaines armes qui ont été utilisées et dont la détonation et l’usage ne peuvent résulter que d’un ordre issu du commandement», a-t-il affirmé. 

D’après lui, les officiers incriminés «sont des responsables des unités supposés être des promoteurs de ces tirs qui ont causé des dégâts tant humains que matériels». Le bilan de cet échange de tirs fait état de quatre morts, dix-neuf blessés et plusieurs maisons détruites.

Les enquêtes se poursuivent et il pourrait y avoir d’autres interpellations, a indiquéle porte-parole militaire au Nord-Kivu.

D’après la même source, certaines unités des FARDC seraient permutées incessamment, car la localité de Saké est «sur-militarisée» depuis quelques mois.

Ce mardi à Saké, l’ambiance est revenue à la normale, a indiqué la société civile locale. En vue de remettre de l’ordre dans la cité, seule la police militaire est visible dans les rues.

La population locale se remet du choc des tirs à l’arme lourde et légère, qui ont retenti à Sake, la nuit du dimanche 28 au lundi 29 octobre. Une confusion a été à la base de ces tirs.

Lors d’une dispute, deux soldats en état d’ébriété ont tiré des coups de feu. Croyant  à une attaque des rebelles

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s