Un ultimatum des 15 jours accordé aux groupes armés congolais pour désarmer et intégrer l’armée régulière de la RDC.

la photo des participants après la réunion

Un ultimatum des 15 jours vient d’être accordé aux groupes armés locaux encore actifs en province du Nord-Kivu à désarmer afin de choisir entre l’intégration des Forces armées de la République Démocratique du Congo, Fardc, ou encore la démobilisation pour ainsi mettre un terme aux  conflits en territoire de Masisi en particulier et sur toute l’étendue de cette province en général.

Cette période de grâce est issue du dialogue social au sommet initié et tenu ce vendredi 09 novembre sous la médiation du gouverneur de la province du Nord-Kivu, Julien Paluku,  à l’intention des délégués des couches sociales établies en territoire de Masisi, des responsables militaires et des membres du conseil provincial de sécurité.

les officiers de FARDC,MONUSCO et la Police Nationale Congolaise peu avant la réunion

D’entrée de jeu, le Gouverneur Julien Paluku a exprimé son inquiétude au vu des connotations ethniques; des maux qui rongent le Nord-Kivu. II a dénoncé l’hypocrisie qui anime et hante les esprits des certains notables qui, au lieu d’asseoir le dialogue, vont jusqu’à devenir des  tireurs des ficelles.

Dans une mise au point à la presse, Madame Marie Shematsi Baeni, ministre provinciale du Plan et Budget au Nord-Kivu, a révélé les avancées jusque là enregistrées dans le cadre de la sensibilisation d’une grande partie des combattants du territoire de Masisi au terme des séances du dialogue social entamé en début septembre écoulé dans les localités de Kashuga et Kichanga.

Près des neuf cent éléments  ayant entendu la voix de la raison  issus du groupe Nyatura attendent l’intégration à Mushaki, a-t-elle annoncé tout en faisant état des avancées enregistrées dans le camp de l’Armée du peuple pour un Congo souverain, APCLS dont des éléments également en regroupement à Nyabiondo en attente de leur intégration.

Honorable Julien Paluku Kahongya Gouverneur du Nord Kivu entrain de présider la réunion

Il s’agit d’une chance aux enfants égarés pour qu’ils intègrent la voie légale de défendre et servir le pays sous le drapeau et les tireurs de ficelle subiront la rigueur de la loi.

L’ultimatum s’adresse à tous les groupes armés établis à travers les six territoires que compte la Province et le Général Gabriel Amisi Kumba, commandant des forces terrestres a décrié la prolifération des groupes armés en cette période où le processus d’intégration est enclenché. « Les leaders tireurs des ficelles seront arrêtés et traduit en justice » a-t-il prévenu.

En plus de la formation des personnes considérées comme tireurs de ficelle appelés à être placé chacun devant ses responsabilités, les participants ont émis le vœu de voir s’accélérer le déploiement  des unités des FARDC  dans les localités pour sécuriser les populations.

Mme Marie Shematsi Baeni Ministre provinciale du Plan et Budget du Nord Kivu; Coordonnatrice provinciale du programme STAREC, entrain de s’adresser à la presse

La mise sur pied des trois commissions chargées respectivement politico-administrative, de l’humanitaire et réconciliation et de la mise en place des comités locaux permanents de conciliation, CLPC, sont entre autres les recommandations formulées au terme des assises.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s