Axel Mutia Mburano s’insurge contre l’instrumentalisation des populations de Masisi-Walikale par les groupes armés.

le territoire de Masisi
le territoire de Masisi
le territoire de Walikale  est très riche en matière sous sol notamment le cassitérite et l'or
le territoire de Walikale est très riche en matière sous sol notamment le cassitérite et l’or

Le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Julien Paluku Kahongya a reçu ce vendredi 31 mai la délégation de membres de la commission mixte de pacification pour la région de Pinga conduite par Monsieur Axel Mutia Mburano, vice-président de cette structure venue faire part à l’autorité de l’état de lieu de la situation sécuritaire devenue inquiétante et caractérisée par une instrumentalisation de la population par les groupes rebelles à la base des tueries et des massacres des paisibles citoyens dans la partie de Masisi-Walikale.

la foret de Walikale
la foret de Walikale

Répondant aux journalistes au sortir des entretiens qualifiés de constructifs, l’hôte de l’autorité provinciale a dit qu’il était nécessaire de requérir les conseils et les avis des autorités provinciales avant de lancer dans la lourde mission visant à convaincre les groupes rebelles à se désolidariser d’avec la paisible population et ainsi abandonner leur salle  besogne pour un retour d’une paix tant attendue.

Monsieur Axel Mutia Mburano a déploré le fait qu’actuellement chaque communauté ethnique se range derrière un groupe armé de sa langue pour terroriser l’autre culture, une image, selon lui, qui donne l’impression d’une animosité entre les deux cultures qui jadis vivaient en parfaite symbiose.
La création de cette commission mixte de pacification est une initiative de ces deux communautés à savoir les Hunde et les Nyanga actuellement décidés  à rétablir les bons rapports qui les ont caractérisés depuis la nuit des temps. Les membres de cette commission projettent ainsi descendre sur terrain afin de faire revenir à la raison les leaders des deux principaux groupés armés actifs à Masisi et Walikale nommément Janvier Karairi de l’armée du peuple pour un Congo libre et souverain, Apcls et Ntabo N’taberi alias Cheka du groupe Nduma défense force. Ces deux groupes sont à la base de plusieurs exactions dans la région de Pinga, les dernières exactions en date étant la mort des onze personnes dont des enfants, des femmes qui se rendaient au champ.

l'agro pastorale c'est l’activité principale du territoire de Masisi
l’agro pastorale c’est l’activité principale du territoire de Masisi
Monsieur Axel Mutia Mburano appelle  la population de sa région à cesser de se cacher derrière les groupes armés sous prétexte de se mettre sous l’abri contre les groupes armés dont le séjour dans la forêt tend vers la fin.
« La voie légale et autorisée de protéger les siens contre quelque danger que ce soit consiste à l’intégration dans l’armée régulière », recommande-t-il.
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s