Allocution de Me David Kamuha Secrétaire Exécutif national du Bloc Uni pour la Renaissance et l’Emergence du Congo(BUREC) lors de la cérémonie d’installation des nouveaux animateurs de son partie en province du Nord Kivu en date du 9 Juillet 2013

Me David Kamuha lord de son allocutin
Me David Kamuha lord de son allocutin

–       Camarade Président national ;

–       Excellences Messieurs les Ministres Provinciaux et Chers Camarades ;

–       Camarade  Secrétaire  Fédéral ;

–       Camarades Membres du Secrétariat Fédéral du Nord-Kivu ;

–       Camarades Membres du secrétariat Exécutif de la Ville de Goma et de deux communes de Goma et Karisimbi ;

–       Distingués invités ;

–       Mesdames, Mesdemoiselles et messieurs, très Chers Camarades.

 

M. Pelo Muhind Kyakwa
M. Pelo Muhind Kyakwa

Les spécialistes des sciences psychologiques nous enseignent que l’habitude est une seconde nature. Et à nous d’ajouter que lorsqu’il s’agit d’une bonne habitude, elle vaut la peine d’être perpétrée. Raison pour laquelle nous n’allons pas dérogé à notre habitude devenue notre seconde nature, celle de toujours rendre grâce à Dieu tout puissant, source de vie et source de toute énergie qui nous a permis de nous retrouver dans ce cadre splendide.

Toujours pour rester fidèle à moi-même, permettez Chers camarades, que je vous déclare ma profonde reconnaissance pour avoir accepté de rehausser de votre présence cette matinée consacrée à la de formation politique et idéologique ainsi qu’à l’installation du  Secrétariat Fédéral du Nord-Kivu. Aussi, je m’en voudrais de ne pas vous présenter les solutions chaleureuses de l’autorité morale, Son Excellence Julien PALUKU KAHONGYA qui m’a demandé de vous rassuré qu’il est parfaitement de cœur avec vous malgré son empêchement de dernière minute pour des raisons d’Etat.

membres BUREC
membres BUREC

Vous voudrez bien accepter de l’ovationner pour cette marque de confiance et de paternité bien assumée.

Me David Kamuha remettant les emblemes du parti au nouveau president fédéral M. pelo du BUREC Nord Nord Kivu
Me David Kamuha remettant les emblèmes du parti au nouveau président fédéral M. pelo du BUREC Nord Nord Kivu

Après la phase d’implantation dont la vitesse de croisière ne fait l’ombre d’aucun doute sur l’ensemble de la République, le bureau politique national a jugé plus qu’opportun de poursuivre la formation de ses cadres et militants pour éviter  qu’ils ne de périssent  par manque de connaissance.

Ne dit on pas que des militants qui ignorent leur propre idéologie et leurs valeurs cardinales constituent un danger plus qu’une bombe contre leur Parti et finalement contre eux-mêmes.

Conscients de cette évidence, nous avons cru devoir concevoir un plan stratégique de formation et de capacitation de nos cadres et militants en vue de faire d’eux des citoyens et des patriotes avant-gardistes et toujours prêt à parer à toute éventualité pour porter  toujours plus haut nos credenda à savoir l’unité, la renaissance et l’émergence.

membres BUREC dont Mme  Gisèle Kihemba présidente nationale de la ligue des femmes
membres BUREC dont Mme Gisèle Kihemba présidente nationale de la ligue des femmes

Pour ce faire, nous allons créer à tous les niveaux dans les prochains jours, ce qu’il convient d’appeler « L’école du parti » dans laquelle chaque samedi, un module devra être présenté aux militants et militantes dans le souci d’approfondir leurs connaissances mais aussi de leur inculquer l’esprit du débat constructif.

Parenthèse fermée aussitôt ouverte, permettez que nous revenions au sujet que nous avons jugé utile d’exposer à savoir « L’organisation interne d’un parti politique : cas du BUREC »

Le choix de ce thème se justifie par le fait que le BUREC est relativement jeune avec une année et demi d’existence, d’où la nécessité d’informer les animateurs et les militants sur la manière dont ils doivent organiser le BUREC sur terrain pour lui permettre de demeure à la hauteur de ses légitimes ambitions qui sont celles de subsister le plus longtemps possible en concourant à l’exercice de la gestion de la     Res publica à tous les niveaux du pouvoir.

Me Saidi Rostand membre influent du BUREC
Me Saidi Rostand membre influent du BUREC

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il me parait indispensable de vous rappeler  que «  La  Démocratie n’est pas un fait ». Elle est plutôt l’œuvre des acteurs dont les plus importants demeurent les partis politiques. Plus les partis politiques sont biens organisés en interne, plus la démocratie connaîtra un essor car c’est à travers  eux que les citoyens participent à la gestion de la cité. Pour dire mieux, plus le BUREC sera bien organisé et structuré, plus il gagnera la confiance des aspirations de tout le peuple. D’où une question : que faire pour bien organiser la BUREC en interne ? Ainsi, mon exposé va tourner autour de deux parties. La première qui est très brève consiste à définir l’organisation interne d’un parti politique et la seconde qui est plus importante est relative aux conditions  pour la stabilité et l’émergence du BUREC. Une petite conclusion interviendra à la fin de l’exposé.

  1. I.         DEFINITION DE L’ORGANISATION INTERNE

Selon Julien Léonard et Edouardo Colindes inspiré par le guide de NDI «  Polical Parties and the transition to democracy », l’organisation interne est « la manière qu’un parti s’organise et se structure intérieurement pour permettre à ses membres et ses sympathisants de travailler ensemble dans le contexte partisan » en prenant des décisions partisanes et en transmettant aux autres citoyens des idées, des objectifs et des projets conformément à une idéologie et à des intérêts politiques autour desquels ils se regroupent.

Me Jymy Nzyali lors de la moderation
Me Jymy Nzyali lors de la moderation

De manière concrète, la force et la stabilité du BUREC sont étroitement liées à l’organisation interne de nos membres et à l’intégration de leurs différentes opinions dans des projets collectifs reflétant les aspirations de tous.

 

  1. II.        LES CONDITIONS POUR LA STABILITE ET L’EMERGENCE DU BUREC

 

  1. 1.   La participation de tous les membres

Pour que les BUREC puisse émerger, il est important que tous les membres de la base au sommet participent à sa construction ou son édification aussi bien que pour les droits que pour les devoirs.

Le BUREC, bien qu’étant l’œuvre de ses membres fondateurs et de l’autorité morale au début, il est aujourd’hui la propriété collective de tous les membres. Nous devons individuellement et collectivement nous sentir propriétaires à part entière et non entièrement à part du BUREC.

En conséquence, nous avons tous le devoir de prendre soin du BUREC comme chacun le ferai pour son enfant mais également réclamer du BUREC les mêmes droits. La participation dont il est question suppose que chaque membre doit être à l’écoute du BUREC et que le BUREC soit être à l’écoute de ses membres  mais aussi à l’écoute des populations locales.

  1. 2.  La pratique de la démocratie interne
les nouveaux animateurs du BUREC
les nouveaux animateurs du BUREC

Si au BUREC nous pratiquons la démocratie interne et c’est à cela qu’il aspire, cela va permettra à nos membres d’exprimer librement leur vues, il va favoriser l’adhésion massive des femmes et des jeunes, il va promouvoir la tolérance envers les idées différentes et va permettre le maintient de la responsabilité des leaders à l’égard des membres et adhérents. Pour ce faire, six aspects caractérisent la démocratie interne :

  1. La sélection des leaders du parti ;
  2. Le choix des candidats aux élections ;
  3. Le choix collectif de la plate forme politique on adhère;
  4. Le contrôle financier ; ce qui explique la création très prochaine du conseil fédéral ;
  5. La représentativité des membres et
  6. Le respect des droits fondamentaux des membres.

    Mme Sauda membre du BUREC
    Mme Sauda membre du BUREC

 

  1. 3.  La maîtrise des textes qui régissent le BUREC et de son projet de société

Chaque militant a le devoir de lire et de maîtriser les règles qui régissent le BUREC ainsi que ses grandes options politiques, économiques, sociales et culturelles bien définies dans les statuts, le règlements intérieur et le projet de société ainsi que tous les autres publications du parti pour mieux les défendre mais aussi en tirer une source d’inspiration dans le comportement quotidien.

 

Ainsi, les dirigeants ont l’obligation d’enseigner ses outils autant que possible pour se rassurer que chaque membre en a une parfaite connaissance.

  1. 4.  La maitrise de la constitution, de la loi qui régit les partis politiques et les lois et règlements régissant les élections

 

membres BUREC
membres BUREC

Tout membre du BUREC doit maitrise la loi fondamentale qui est la constitution mais aussi la loi qui régit les partis politiques ainsi les lois et règlements qui régissent les élections en RDC pour permettre la participation intelligible au débat politique avec compétence, d’ou la nécessite de l’école du parti.

 

  1. 5.  La culture du sens du devoir et le respect de la hiérarchie

Le BUREC est un groupe des personnes qui se sont organisées autour d’une idéologie et des intérêts politiques communs. Ces personnes sont de plusieurs catégories. Il y a des membres des institutions, des techniciens, des experts, des dirigeants politiques du parti. Chacun a donc un rôle à jouer mais il faut en être conscient.

Les membres et les dirigeants doivent :

  1. Poser des rôles et des responsabilités définies et complémentaire ;
  2. Comprendre et assimiler la mission du parti, ses objectifs et ses stratégies ;
  3. Etablir des méthodes de communication et de partage de l’information,
  4. Posséder la capacité d’engager les leaders du parti dans un échange d’idées et dans les processus de prise des décisions.

    jeunesse BUREC
    jeunesse BUREC

 

  1. 6.  Capacité de fédérer les intérêts divergents des membres

Puisque nous avons plusieurs catégories des membres au sein du BUREC, tels les motards, les chauffeurs, les vendeurs, les cultivateurs, les artistes…chacun avec ses intérêts, nous devons être capables  de créer un centre d’intérêt collectif qui transcende les intérêts individuels. Cela n’est possible que si nous savons être à l’écoute de tous, identifier les intérêts divergents de chacun et les fédérer dans une seule aspiration collective.

  1. 7.  L’organisation régulière des réunions et l’implication de tous les membres

Les réunions sont pour un parti politique, ce que les messes sont pour une église. Une église qui n’organise pas de messe organise la perte de ses fidèles et donc la fermeture certaine de ses portes.

comité de communication BUREC
comité de communication BUREC

Les réunions constituent le cadre d’expression des membres qui permettent de découvrir les potentialités intellectuelles de chaque chambre. Elles doivent être les plus régulières possibles et en politique ce ne sont jamais les points à l’ordre du jour qui peuvent faire défaut car, la politique étant trop dynamique, les faits sociaux sont totaux et globaux.

Cependant, il est important que les réunions cherchent non seulement à identifier des problèmes et étudier la situation politique, mais qu’elles servent plus à chercher des solutions et identifier les objectifs.BUREC8

  1. 8.  Le pragmatisme dans la prise des décisions

Dans un parti politique, la prise d’une décision nécessaire et indispensable doit faire l’objet de moins de philosophie et de tergiversation possible. En politique, le retard de 5 minutes peut faire perdre un poste important ou un gain politique pour avoir spéculé sur un nom ou sur une phrase. Au BUREC, nous devons être comme un physicien qui manipule des matières, pour créer une substance et non des philosophes qui se recroquevillent derrière des questionnements dont les réponses constituent d’autres questionnements. Nous devons toujours être prompts dans la décision et être lents dans les inévitables futilités humaines.BUREC12

  1. 9.  La sensibilité à l’actualité et la pro activité

Une actualité est pour les membres d’un parti politique comme un caillou jeté sur la surface d’une eau stable.

Lorsqu’un caillou ou une pierre est jetée dans une eau stable, celle-ci ne peut rester insensible, elle est agitée. De même, lorsqu’il y a une actualité, les militants du BUREC doivent en être sensibles dans le souci de prévenir les événements au lieu de les subir,  « de réagir aux changements avant qu’ils n’imposent leurs logiques, d’anticiper le changement en mobilisant les savoirs scientifiques prédictifs et d’élaborer collectivement les discours du futur » comme ledit souvent le Camarade Julien PALUKU KAHONGYA.

10. La culture de l’esprit d’équipe et de camaraderie

Lorsqu’on travaille ensemble, le travail est moins lourd et l’on réalise plusieurs résultats à la fois.

Le travail d’une bonne équipe est basé sur la participation libre et démocratique ainsi que le respect mutuel des points de vue de chaque membre pour que les décisions reflètent mieux les intérêts et les pensées politiques de toute l’équipe.

jeunesse BUREC
jeunesse BUREC

Dans un parti politique, c’est comme dans une équipe de football. Chacun a un rôle à jouer mais personne, même ballon d’où soit-il, ne peut gagner seul contre une équipe complète. Ainsi, tous les joueurs doivent agir en coordination et cela est plus facile lorsque tous les joueurs sont bons, ont une mentalité d’équipe et surtout s’ils se connaissent bien, d’où la nécessité de cultiver la camaraderie quelles que soient nos fonctions au delà du respect de la hiérarchie qui doit nous caractérisé.

 

En conclusion « Un parti politique c’est comme un arbre. Les membres sont tous liés et représentent la vie de l’arbre ». Ainsi, toutes les parties de  l’arbre sont indispensables qu’il  s’agisse des feuilles, des écorces, du tronc et des racines.

«  La base du BUREC, tout comme les racines de l’arbre, doit être solide si le parti veut croitre et réussir »

Pour cela, il faut que les membres participent à la vie et au développement du BUREC et que le BUREC écoute les membres et la population à la base.

BUREC11Par ailleurs, les membres du BUREC doivent désormais vivre conformément à leur idéologie qui est la sociale démocratie et ses valeurs intrinsèques que sont l’unité, le renaissance et l’émergence, ce qui rond avec la culture de l’immédiateté, le nivellement vers le bas, la recherche du gain facile par l’adhésion à des thèses stratocides et balkanisationnistes.

Les membres du BUREC doivent plutôt porter l’étendard de la défense de la Patrie, de la citoyenneté, de l’intégrité territoriale et de l’unité nationale à l’instar de joseph KABILA KABANGE et de Julien PALUKU KAHONGYA dont le courage, la détermination et l’esprit héroïque doivent nous servir de boussole

 

Je vous remercie !

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Robert Agishe dit :

    comment adheré dans burec a goma ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s