Environ trois cent tonnes d’armes et minutions abandonnées à Chanzu par les rebelles du M23 en fuite.

cache d'armes
cache d’armes

Près des trois cent tonnes d’armes et minutions ont été abandonnées à Chanzu, dernier verrou stratégique jadis par les rebelles du Mouvement du 23 mars défaits devant l’avancée fulgurante des Forces armées de lé République démocratique du Congo.
Cette découverte et non la moindre a été faite ce mercredi 6 novembre par le Gouverneur Julien Paluku qui a personnellement effectué une visite d’inspection au sommet de la colline mythique de Chanzu en vue de réconforter et encourager les Forces armées de la République démocratique du Congo pour le travail de titan abattu ayant abouti à la mise en en déroute des rebelles du M23 en l’espace des dix jours d’opération.

armes lord a sommet de Chanzu
armes lord a sommet de Chanzu

 

Julien paluku Kahongya de passage à Rumangabo en route pour Chanzo
Julien paluku Kahongya de passage à Rumangabo en route pour Chanzo

« Au vu de l’importance de cette cache d’armes, je considère Chanzu comme ayant été l’un bastion de la balkanisation de la République du Congo », a conclu d’amblé le Gouverneur julien Paluku avant de rendre hommage au Chef de l’Etat pour avoir déjoué ce plan diabolique en dotant les Fardc des moyens nécessaires.
Près des deux heures ont suffit pour que l’expédition partie de Goma atteigne le sommet de la colline mythique perchée à environ 2.000 mètres d’altitude. C’est là que les éléments résiduels de l’aile militaire sous les ordres de Sultani Makenga avaient établi leur forteresse visiblement préparée pour une opération de longue durée. Des armes lourdes enfouies dans une dizaine d’entrepôts souterrains savamment construits avec des murs en matériaux durables sont une preuve suffisante que la rébellion du M23 tenait à mener une longue bataille aux visées balkanisantes avec l’appui de son allié, le Rwanda, cité dans plusieurs rapports de l’Onu et des Ongs humanitaires.

Julien paluku kahongya et le general Major Lucien Bahuma Ambamba en montant la colline magique de Chanzu
Julien paluku kahongya et le general Major Lucien Bahuma Ambamba en montant la colline magique de Chanzu

 

Julien paluku Kahongya au sortir d'une cache d'arme à Chanzo
Julien paluku Kahongya au sortir d’une cache d’arme à Chanzo

L’un de plus imposant des entrepôts tenus par le M23 visité par l’Autorité provinciale, avec dans sa suite les Généraux Jean-Lucien Bahuma Ambamba et Vital Awashango Umiya ainsi que le Colonel Mamaou Ndala Mustafa, est des 20 mètres de longueurs, sept mètres de hauteur sur huit mètres de largeur. Cette poudrière admirablement érigée sur Chanzu avec une capacité des armes incroyables dont la portée varie entre 22 et 25 kms a été curieusement réduite en cendre par Makenga et sa bande avant de gagner le Rwanda.

L'une des poudrière mis en feu
L’une des poudrière mis en feu

Avant de s’en fuir, les rebelles ont également mis le feu sur la quarantaine de véhicules pillés en ville de Goma avant leur retrait obligé, sur ordre de la Communauté internationale, en début décembre 2012 ; une image désolante qui témoigne de la colère des éléments arrivés par contrainte à bout de leur souffle. Certaines munitions et armes récupérables pour avoir résisté à la furie des rebelles fugitifs.

cache d'armes
cache d’armes

Au terme des explications fournies par les professionnels, le Gouverneur Julien Paluku a fini son inspection sur une garantie d’instaurer l’autorité de l’Etat dans cette partie du territoire national en hissant le drapeau à l’instar d’autres entités sorties de la domination des rebelles et leurs alliés.
Pendant ce temps les militaires s’affairent à ratisser tout le triangle Chanzu-Runyonyi-Mbuzi afin d’en avoir pleinement le contrôle.

Au QG de Sultan Makenga
Au QG de Sultan Makenga
armes lord
armes lord

Le recrutement des mineurs rwandais avéré
La visite d’inspection du Gouverneur Julien Paluku au sommet de Chanzu a été une occasion pour accréditer la version selon laquelle le Mouvement du 23 mars s’est réellement impliqué dans le recrutement des enfants soldats.
Un adolescent a été présenté, à cette occasion, à la délégation des officiels congolais partis constaté la débâcle des rebelles. Pour ce mineur âgé des 17 ans, il leur était dit lors du recrutement qu’ils avaient pour mission de venir chercher de l’Or abandonné en RD Congo par ses frères rwandais.

un jeune rwandais en t-shirt rougeatre capture lors de la prise de Chanzo par les FARDC
un jeune rwandais en t-shirt rougeatre capture lors de la prise de Chanzo par les FARDC

A ce jeune enfant qui avoue avoir été avec six cent-soixante-dix de ses paires dans la préfecture rwandaise de Butare, le Gouverneur garanti la protection conformément aux principes humanitaires internationaux.

Le Gouverneur Julien Paluku confirme la débâcle du M23.

La branche armée du M23, commandée par le Général auto proclamé Sultani Makenga, est effectivement en débâcle et elle aurait décroché en prenant le large de son dernier bastion de Chanzu puis de Runyonyi scindée en deux colonnes, la première pilotée par Innocent Kayina et la seconde trainée par Makenga qui ont toute pris la direction du Rwanda.

ce char de combat brule par M23 lors de sa fuite se trouve à Kibumba non loin de la mosquée
ce char de combat brule par M23 lors de sa fuite se trouve à Kibumba non loin de la mosquée

Le Gouverneur due la province du Nord-Kivu, Julien Paluku Kahongya a donné cette dernière mis au point en fin d’après-midi de ce mardi au cours d’une communication à la presse qui a eu pour cadre sa résidence officielle de Goma, siège des institutions provinciales.
La seule autorité, à qui d’ailleurs revient la primeur de la nouvelle, confirmait par cette voie médiatique le contrôle de Chanzu (grand bastion des rebelles), depuis l’aube de ce jour, de même que la colline mythique de Runyonyi d’où les éléments résiduels n’ont eu d’autres chances que de prendre le large devant la puissance de feu de l’Armée loyaliste de a RD Congo.

armes abandonnes par le M23
armes abandonnes par le M23

Fervent défenseur de l’approche militaire pour mettre un terme au phénomène des groupes armés qui écument sa juridiction, Julien Paluku a eu des mots bien placés pour exprimer sa profonde gratitude envers le Chef de l’Etat, Joseph Kabila pour avoir mis à la disposition des Fardc des moyens conséquents grâce auquel les hommes des troupes ont réellement prouvé de quoi ils étaient capables.
Festoyer dans le calme
Cette victoire des Fardc ne doit pas être une occasion de triomphalisme moins encore une vengeance contre des fils égarés qui reviennent à la raison après avoir gouté aux délices du Mouvement défait, s’est employé à conseiller le Gouverneur Julien Paluku comme à travers ses différentes adresses à ses administrés des entités visitées aussitôt qu’elles aient reprises des mains des hors-la-loi.

le sommet de chanzo
le sommet de chanzo

« Lorsqu’un Gouvernement récupère une partie de son territoire des mains des envahisseurs, il n’a pas pouvoir à jubiler… », a encore averti le Chef de l’Exécutif au Nord-Kivu qui, au vu de l’immensité de la tache en appelle plutôt à la conjugaison des efforts pour la construction d’une paix durable et de la réconciliation dans les perspectives de briser les fissures provoquées par cette situation presque de non Etat.

le drapeau de la RDc a flotte le verrou de Chanzo
le drapeau de la RDc a flotte le verrou de Chanzo

En l’espace des jours seulement, en effet, les Fardc, grâce à leur bravoure doublée d’un esprit patriotique, ont pu mettre un terme à, environ dix-neuf mois d’occupation d’une partie du territoire de Rutshuru plus la totalité de Nyiragongo où, durant tout ce temps, les population était contrainte à toutes les formes de sévisses. D’ici est venue, pour le Gouvernent provincial du Nord-Kivu de suspendre toute perception de taxes et/ou impôts et la suppression des barrières dans toutes les entités ci-haut citées pour permettre aux populations de respirer au moins jusqu’à la Saint Sylvestre 2014.

armes abandonnes par le M23
armes abandonnes par le M23

A une question sur le sort des animateurs en fuite de l’aile militaire du M23, le Gouverneur relativise en affirmant que l’important est de gérer la suite de la victoire militaire qui a attendu dix jours seulement pour mettre en déroute une rébellion vieille des dix-neuf mois.
« Je crois que l’important maintenant c’est de gérer la suite », a estimé Julien Paluku qui appelle les uns et les autres à comprendre qu’une fois la victoire acquise, les réflexions doivent désormais se focaliser sur les aspects politiques de la problématique.

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Emany Lubanza dit :

    Cmment Ces Gens Peuvent Abandonnés Les Armes Cmmnt ? Cad Plus D Guerre Au Cgo ? Ou C La Famine ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s