Human Rights Watch sollicite l’arrestation de MUDACUMURA Chef des FDLR et une garantie de liberté d’expression et de manifestation pendant la période préélectorale.

le

 

hrw
hrw

 

Les libertés d’expression, de manifestation et de réunion doivent être garanties en Province du Nord-Kivu pendant cette période préélectorale, s’est exprimé Madame Ida Sawyer Chercheuse senior de Human Rights Watch reçue en audience ce lundi 20 juillet 2015 par le Gouverneur du Nord-Kivu à son office de travail.

Interrogée à la sortie de cette audience, la chercheuse senior de Human Rights Watch a indiqué qu’elle est venue présenter à l’Autorité Provinciale le dossier de Monsieur Sylvestre Mudacumura leader des FDLR recherché par la Cour Pénale Internationale, couplé de celui de Cheka leader de NDC, tous en libertés.

Ces deux responsables des groupes armés sont respectivement coupables des crimes graves de violation des droits de l’homme et des crimes contre l’humanité, des viols de masse de plus de 400 personnes au Nord-Kivu, a souligné la chercheuse Ida Sawyer qui a demandé au Gouverneur d’accélérer l’arrestation de ces deux chefs de guerre, afin de répondre de leurs actes.

Quand bien même que ces rebelles soient dans le fond profond des forets du Nord-Kivu, la Responsable de Human Rights Watch a précisé que la responsabilité première revient au Gouvernement Congolais et à la Monusco qui accompagne le Pays dans cette arrestation des criminels de guerre et contre l’humanité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s