RDC/ Le gouverneur de laprovince du Nord Kivu l’honorable Julien Paluku se rassure de rentrée scolaire normale 2015-2016 des enfants rescapés de Beni.

La rentrée scolaire a été effective sur l’ensemble de la province du Nord-Kivu où le Gouverneur Julien Paluku Kahongya a consacré la matinée de ce lundi 7 septembre pour se rassurer de la reprise normale du chemin de l’école par les enfants rescapés établis au quartier Ngadi au Nord de la ville de Beni, fuyant les affres des miliciens Adf-Nalu.
A l’école primaire Taraja-Ngadi, située dans la commune Mulekera, l’Autorité provinciale a remis une somme de 21.000$ pour la construction de cinq salles de classe, un lot important de cahier avant de garantir la prise en charge, par son Gouvernement, de vingt (20) écoliers à vulnérabilité prononcée parmi eux dix-huit (18) pygmées.

 Le gouverneur  de laprovince du Nord Kivu l'honorable Julien Paluku se rassure de rentrée scolaire normale 2015-2016 des enfants rescapés de Beni. sur laphoto:le Gouverneur Julien PalukuKahongya et les écoliers pygmes
Le gouverneur de laprovince du Nord Kivu l’honorable Julien Paluku se rassure de rentrée scolaire normale 2015-2016 des enfants rescapés de Beni. sur laphoto:le Gouverneur Julien PalukuKahongya et les écoliers pygmes

Julien Paluku a justifié ce geste par le souci « d’alléger la misère des parents qui, dans la plus part des cas ont échappé à des violences » et autres exactions perpétrées par les hors-la-loi. Il s’agit également de la volonté du Gouvernement provincial d’appuyer les initiatives locales d’auto prise en charge, a-t-il indiqué faisant allusion aux travaux de construction des six salles de classe sur initiatives du comité des parents.

Effectivité de la rentrée scolaire à Goma

Dans la ville de Goma, toutes les rues ont été inondées par des bleu blancs arborant des cartables dans différents sens, a constaté l’ACP. Tous affichaient visiblement la joie de renouer avec le chemin après près des soixante jours de repos.

En dépit de la crise décriée au sein de la majorité des ménages, les parents ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour assurer la scolarité leur progéniture en leur procurant les fournitures scolaires et autres frais relatifs à la réouverture de l’année scolaire.

Dans la plus part des écoles, les préfets et les directeurs d’écoles ont des effectifs satisfaisants.

Pour se rendre compte de l’effectivité de cette reprise des cours, Madame Adèle Bazizane, ministre provinciale de l’Education au Nord-Kivu a effectué la ronde dans quelques écoles de la ville de Goma avec un message d’encouragement aux jeunes futurs cadres du pays.

Ouverture de l’année scolaire 2015-2016 à Butembo

Les écoliers et élèves de la ville de Butembo, à 350 kms au Nord de Goma, ont également renoué, ce lundi 07septembre, avec le chemin de l’école à l’instar de leurs sembles des autres parties de la RDC après deux mois de vacances.

Pour Mashoro Lenge, chef de la sous division urbaine de l’Enseignement primaire, secondaire, initiation à la nouvelle citoyenneté dans la ville de Butembo, les enseignants ont reçus l’ordre d’encadrer les enfants les écoliers et les élèves dès leur arrivée à l’école.

Il a ainsi appelé les parents à apprêter tous les nécessaires pour les enfants afin de faire respecter le calendrier scolaire qui est des 220 jours.

A Butembo, les enseignants et les parents se sont tous impliqués dans les préparatifs pour cette année scolaire chacun de sa manière pour fournir un bon cadre aux élèves au vu de l’engouement observé peu avant la reprise des activités.

Peu avant cette rentrée scolaire, le syndicat des enseignants du Congo, Syeco/Urbano-rural de Butembo en appelé à l’effectivité de la gratuité de l’enseignement primaire et secondaire telle que consacrer par la Constitution.

La société civile pour la gratuité dans les zones à forte vulnérabilité.

M. Thomas d’Aquin Mwiti, président de la société civile de la coordination au Nord-Kivu, a plaidé dans un entretien avec l’ACP, ce lundi, auprès des autorités pour qu’une attention particulière soit accordée à la vulnérabilité dans laquelle est actuellement plongée la population de Beni, Masisi ainsi que toute la population du Nord-Kivu à la rentrée scolaire de cette année.

« Des inquiétudes sur la scolarisation des enfants dans certains villages de la province sont manifestes vu la situation difficile que traverse la population de la province du nord Kivu », a signifié Thomas D’Aquin Mwiti pour qui le Gouvernement devrait passer à l’action pour sauver tous ces enfants qui courent le risque de rater la scolarisation suite à l’instabilité, la pauvreté et l’errance dans laquelle vivent la plupart des parents deplacés.

S’agissant des localités de Kisimba, Ikobo, Kalembe ; dans le Masisi, Pinga, Ntoto, Sido, Mera, dans le Walikale et ceux de Beni où les atrocités des groupes rebelles se sont beaucoup intensifiés, le Président de la société civile au Nord-Kivu appelle le Gouvernement à envisager une mesure de grâce allant jusqu’à la gratuité pour cette année scolaire.

Signalons que la rentrée scolaire a été effective dans la ville de Goma mais elle aussi hypothétique dans certains villages de la province où certaines écoles sont encore en occupées par les déplacés des guerres

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s