Si la jeunesse africaine n’est pas protégée dans les 10 à 20 ans avenir l’Afrique risque de ne plus exister!!

Mme Francine MUYUMBA Présidente de l’Union Panafricaine de la jeunesse
Mme Francine MUYUMBA Présidente de l’Union Panafricaine de la jeunesse

<< 65% de la population africaine est la jeunesse, cette jeunesse est l’opportunité en même temps un problème pour le continent, car sont des acteurs en même temps victimes des beaucoup de problèmes d’instabilité d’où les Etats africains sont appelé de mettre en place les mécanismes pouvant leur faire sortir dans divers problèmes d’insécurités car les questions de la jeunesse doit être une priorité pour la commission de l’Union Africaine et tous les Etant africaine, car au cas contraire dans les 10 ans avenir l’Afrique risque de périr vu que la majorité actuelle de la population africaine est jeunesse>>. C’est ce qu’a dit Mme Francine MUYUMBA Présidente de l’Union Panafricaine de la jeunesse au cours d’une conférence de presse qu’elle a animé à Goma ce mardi 12 janvier 2016.

Abordant la question de sa tournée dans la partie Est de la RDC dont au cours de cette périple de trois semaine au Nord et Sud Kivu, en commençant par la ville de Beni, territoire de Rutshuru, ville de Bukavu et quelques territoire de la province du Sud Kivu où elle procédé au lancement des divers chantier dont la maison des jeunes à Beni, le champs pilote de la jeunesse à Rutshuru, le reboisement à Kalehe pour renforcer l’écosystème et cela dans le domaine du COP21 quoi vient de se dérouler en France il y a peu,… la Number one de la jeunesse panafricaine a souligné que ces projets des jeunes vivant en milieux ruraux méritent des microcrédits car le développement commence par la base non dans la ville par les exodes. C’est dans cet optique qu’il a entamé la mobilisation des ressources pouvant financer le projet ci haut cite, et pour réussir ce paris il a initié le Fond Africaine de la jeunesse dont les contribuables sont tous les Etats africains.

Mme Francine MUYUMBA Présidente de l’Union Panafricaine de la jeunesse
Mme Francine MUYUMBA Présidente de l’Union Panafricaine de la jeunesse

Pour Mme Francine Muyumba, il faut que chaque province de la RDC ait un BUKANGALONZO car l’objectif principale est d’épargner la jeunesse avec le chômage, car sauvant l’inactivité de la génération montante est la cause qui mené certains jeunes gens dans les bavures dont les groupes armés comme Al Shabab, ADF NALU, FDLR, Mayimayi…

Francine Muyumba qui très récemment était à AMANI la capitale du Royaume de la Jordanie, l’un des Etat arabes a révélé que l’extrémisme (kamikaze) dont beau nombre le monde non arabes ou musulman a sauvent leur qualifié ; elle a rejeté en bloque ces acquisitions, car elle a révélé que bien que comme chez nous il y a les groupes des rebelles, c’est le même cas dans les pays arabes ou islamique il y a les brebis égarés, tout en insistant que bon nombre de la population arabes sont des pacificateurs chercheurs de la paix du jour et nuit.

Remerciant Le gouvernement congolais pour l’accompagnement dans sa mission dont même si c’est sa tête qui est à l’affiche, elle a vivement remercié la somite du pays dont fait aussi le ministère des Affaires Etrangères qui a mis à sa dispositions quelques compagnons rodés en matières de la diplomatie du fait qu’elle obligé de faire le tour d’Afrique, tout en signifiant que le Secrétariat Général de son organisation se trouve à Khartoum au Soudan. Poursuivant les réponses aux questions de la presse, elle foncé le marteau dans le clou pour signifier que le mandat dont elle est responsable, est le mandat du pays d’où elle est obligé de se distinguer car une fois affiché les faillites c’est tout un gouvernement qui est humilié.

Mme Francine MUYUMBA Présidente de l’Union Panafricaine de la jeunesse et les journalistes à Goma le 12.01.2016
Mme Francine MUYUMBA Présidente de l’Union Panafricaine de la jeunesse et les journalistes à Goma le 12.01.2016

Pour Mme Francine Muyumba qui prépare son voyage pour le Liberia, visiblement choqué de voir les brebis égarés dans les groupes armés, ne cesse jamais de les appeler pour revenir à la maison ; s’est réjoui de la résolution 2250 prise par le conseil de sécurité des Nations Unies sur la jeunesse, la paix et la sécurité qui permettra aux jeunes victimes et acteurs dans toutes les questions de paix et sécurité, d’être autours d’une même table afin parler les problème qui les concernent.

Pour chuter dans cette jeu des question-réponses, Mme Francine Muyumba a indiqué que pour cette année la jeunesse africaine, surtout celle des milieu urbain a besoin d’une somme de 50millions de dollars américains pour financer ces jeunes qui n’ont pas de moyens mais ayant la capacité de créer l’emploi à travers l’agriculture et autres projets pouvant emboucher d’autres jeunes.

MUSAFIRI MULOPWE Mustafa Kemal

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s