Installation effective des membres du comité ad hoc bilatéral RDC-Rwanda pour la surveillance de l’exploitation sécurisée du gaz méthane du lac Kivu

Installation ce mercredi 27 avril 2016 à du comité bilatéral RDC Rwanda de surveillance pour l'exploitation sécurisée du gaz méthane du lac Kivu
Installation ce mercredi 27 avril 2016 à du comité bilatéral RDC Rwanda de surveillance pour l’exploitation sécurisée du gaz méthane du lac Kivu

Le ministre des Hydrocarbures, Pr. Aimé
Ngoi-Mukena Lusa-Diese a procédé ce mercredi 27 avril à Goma, à
l’installation des membres du comité bilatéral ad hoc pour la
surveillance de l’exploitation sécurisée du gaz méthane du lac Kivu.
La petite salle de l’hôtel Ihusi de Goma a servi de cadre à cette
cérémonie à laquelle la République du Rwanda était représentée par Mme
Augusta Umutoni Marie Christine, déléguée de Mme le Secrétaire d’Etat
en charge de l’Eau et de l’Energie.
Peu avant d’investir les dix membres du comité constitués des cinq
délégués par pays, le ministre Aimé Ngoi-Mukena qui a rendu hommages
aux chefs de deux Etats respectifs,  a rappelé le bienfondé d’une
exploitation surveillée et sécurisée du gaz méthane au vu de ses
effets sur les ressources énergétiques et animalière du lac Kivu. Il
est revenu sur l’importance d’extraire le gaz méthane dont la finalité
est de réduire les effets détonateurs éventuels dans le lac mais
également produire des richesses que le bon Dieu a logé dans le ventre
de cette masse liquide partagée entre la RDC et le Rwanda.
Aux populations des provinces du Nord et Sud-Kivu, le ministre
Ngoi-Mukena a recommandé la confiance au leadership du Président de la
République ainsi qu’au Gouvernement de la République qui réunit des
moyens nécessaires pour emboiter les pas au voisin le Rwanda qui est
en avance dans l’exploitation de cette source d’énergie.

de gauche à droit Mme Umutoni Augusto Marie Rose , professeur Aime Ngoy MUKENA, Ambassadeur Herman NTUYAGA
de gauche à droit Mme Umutoni Augusto Marie Rose , professeur Aime Ngoy MUKENA, Ambassadeur Herman NTUYAGA

« Au regard de la biodiversité des espèces présentes dans le lac Kivu
et de son importance économique sur les populations riveraines en ce
qui concerne le transport ainsi que l’alimentation et la spécificité
et la morphologie du lac Kivu d’autre part, il est impérieux d’aborder
l’exploitation du gaz méthane avec prudence », a signifié le ministre
Ngoi-Mukena pour des mesures doivent être prises au préalable « pour
ne pas gêner la stabilité des couches et des espaces biologiques qui
s’y trouvent ».

equipe des experts de deux cotes
equipe des experts de deux cotes

L’assurance pour une exploitation commune sécurisée du gaz méthane est
également le voue exprimé par Mme Augusta Umutoni, délégué du Rwanda
avant de relever l’importance de la gestion saine des ressources
énergétiques au profit des deux peuples frères. « Nous attendons
beaucoup du comité ad hoc pour non seulement la préservation de
l’exploitation du la c mais aussi la protection de son environnement
», a-t-elle signifié.
Pour les Gouverneurs Julien Paluku et Marcellin Chishambo, du Nord et
du Sud-Kivu, la surveillance commune de l’exploitation traduit de plus
la volonté des nos deux chefs d’Etat d’assurer le bien être de deux
peuples respectifs.

les autorites et experts apres l'installation
les autorites et experts apres l’installation

« La surveillance de cette exploitation s’avère indispensable pour
éviter une catastrophe due à l’explosion gazeuse », estimé le
Gouverneur Julien Paluku avant de saluer de vive voix l’installation
du Comité bilatéral RDC-Rwanda pour la surveillance de l’exploitation
sécurisée du gaz méthane du lac Kivu ». Il a reconnu  « la nécessité
de créer des mécanismes de surveillance de l’exploitation du gaz
méthane du lac Kivu pour la préservation de la stabilité du lac, la
protection de son environnement, la sécurité des populations
riveraines et de tirer le maximum d’avantages socio-économiques de
l’exploitation du gaz méthane ».
Mmes Mireille Uwera et Augusta Umutoni, MM. Ange Mugisha, Gaëtan
Sakindi et Steven Bihinda coté rwandais ainsi que MM. Popaul Ndoba
Itwo, Paul-Denis Omana Wungudi, Célestin Kacho Karume, Pascal Masilya
Mulungula et Prince Kaleme Kiswele (coté congolais) sont les membres
du comité ad hok dont le travail de surve

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s