Rétrospective sécuritaire au Nord Kivu/

Depuis la montée de l’insécurité en province du Nord Kivu surtout dans la ville et territoire de Beni, Rutshuru, Walikale, Masisi et la partie sud de Lubero, les medias ont été les premiers à annoncer et informer l’opinion cette tragédie qui jusqu’à présent continue à endeuiller les populations sous plusieurs formes.

La sécurité étant affaire de tout le monde bien que le pouvoir et ses instruments sécuritaire occupent la première position, depuis la fin de la guerre du M23 jusqu’à présent les autorités tant provinciales, nationales et militaires ont multiplié des descentes sur les lieux des drames afin de ramener la paix, l’ordre et la cohabitation pacifique.

carte de la province du Nord Kivu. photo: google
carte de la province du Nord Kivu. photo: google

Tout a commencé par les dialogues sociales que l’autorité provincial du Nord Kivu a organisé en recevant les diverses couches de la population afin que chacun porte sa contribution, et cela en compagnie de l’appui du pouvoir central par le truchement des ministères de l’Intérieur et la Défense Nationale.

Apres plusieurs missions de compassion et de prendre dispositions sécuritaire qui ont intervenus juste au lendemain du carnage perpétrés par les terroristes ADF NALU dans la ville et territoire de Beni où des centaines des innocents continuent à subir la méchanceté et la barbarie humaine, l’année 2015 et 2016qui est en cours ont été dominés par des descentes dont les moment les plus forts sont ceux qui ont succèdent une descente que le Gouverneur Julien Paluku a effectué à BINYAMPURI fief de NTABO Ntaberi TCHEKA chef des rebelles de Nduma Defense Of Congo (NDC) en date du 24 Avril 2014, une rencontre que les gens ont qualifié d’une mission suicide.

En date du 15 Octobre 2015 une forte délégation des membres du gouvernement centrale conduite par le Ministre d’Etat en charge de la décentralisation M. Salomon Bamauhere a effectué une visite Ե Nyamilima en territoire de Rutshuru ou certaines personnes se regardaient chien et chant soit disant pro Kahongya gouverneur du Nord Kivu issu d’une tribu Nande et autres pro Serufuli Ministre nationale du développement rurale fils de la communauté Hutu.

Pour lever l’équivoque, le Ministre Serufuli embrassant son compatriote Gouverneur du Nord Kivu a démystifié les tireurs des ficelle en les signifiant que lui et son frère Julien Paluku sont une seule personne anime de la recherche du bien être de tout le monde

A cette occasion, le chef de la collectivité chefferie de Bwisha sa Majeste le Mwami Dieudonné NDEZE a souligné qu’à part l’incompréhension des personnes de mauvaise foi, toutes les tribus de sa juridiction coutumière vivent en harmonie

L’entité la plus meurtrière en province du Nord Kivu c’est la ville et territoire de Beni, comme l’a souligné Mme Irène SIFA MASUMBUKO Ministre provinciale de la Justice et Droits Humains du Nord Kivu, lors de son discours du 10 Décembre 2015 à l’occasion de la journée internationale du droit de l’homme

Vu la recrudescence de l’insécurité surtout dans la partie Nord de la province en date du 19 septembre le Président de la république Joseph Kabila Chef de l’Etat s’est déplacé de Kinshasa pour Beni territoire bastillon des terroristes ADF NALU afin d’écouter la population et garantir le retour de la sécurité.

Les caméramans, coqs du micro et chevaliers de la plume toujours présent.

Apres une série des audiences au bureau du territoire, le représentant des Chef coutumiers ravis d’être reçu par le garant de la nation a aussi présenté à la presse leur indignation d’être pointe du doigt par les ennemis de la cohabitation pacifique comme complice des malfaiteurs

Pour la jeunesse par l’entremise de M. Janvier Kasiyira il faut que les services de renseignement élargissent les rayons afin de dénicher les lieux de ravitaillement de l’ennemi.

S’adressant à la presse après l’audience avec le Rais M. Teddy KATALIKO président de la société civile territoire de Beni a dit qu’ils ont présente au chef de l’Etat la cartographie de l’ennemie

Apres les audiences qui ont duré presque 4 heures de temps, s’adressant à la population d’Oicha chef-lieu du territoire de Beni, le président Joseph Kabila leur a rassure que sa détermination est de mettre hors d’état de nuire l’ennemie afin de ramener la paix le plus tôt possible

En sa résidence privée de Musienene, non loin de la ville de Butembo, Mgr Melchisédech SIKULI Evêque du Diocèse de Butembo Beni après son entretien avec le président Joseph Kabila en date du 21 Décembre 2015, le prélat catholique a indiqué à la presse que leur conversation s’est focalise sur la pacification à travers l’évangile.

Les élus du peuple sont aussi préoccupés du calvaire de leurs électeurs, Juvénal MUNUBO MUBI député national élu du territoire de Walikale en date du 28 Décembre après l’audience avec le chef de l’exécutif provincial a dit aux hommes des medias que l’enclavement de certains coins favorise l’activisme des groupes armes, tout en soulignant qu’il faut revoir les services du commandement en appelant la population à collabore avec les FARDC.

Apres la ville et territoire de Beni, la partie Sud du territoire de Lubero a fait la une dans tous les medias, concernant les conflits entre les tribus Hutu et nandes ou dans les agglomérations de Luhofu, Miriki et ses environs les innocents ont été tués aux armes blanches et les villages incendiés. La situation similaire a été maîtrisée dans la cite de Kitchanga en territoire de Masisi, mais les fils et filles de cette contrée ont vite compris que la paix se bâtisse par la compréhension mutuelle.

Une fois de plus en date du 11 février 2016 le gouvernement central envoie une forte délégation conduite par le ministre d’Etat Salomon Banamuhere. Ladite délégation s’est fait accompagner par les autorités et deputes provinciaux ainsi que la notabilité du Nord Kivu.

Le Ministre Salomon Banamuhere devant une foule à Luofu a à cette occasion souligne que la paix se développe avec la contribution de tout le monde

Quant à son collègue du développement rural Eugene Serufuli Ngayabaseka la sécurité c’est l’affaire de tout le monde et l’acte d’un criminel ne doit pas être attribue à toute la communauté

Sur place à Luofu très sec dans son langage, en langue swahili, le gouverneur du Nord Kivu a mis en garde toute communauté qui tenterait de revendiquer au cas où l’un de ses membres arrêté présume d’être sources des tueries, car seuls les bandits seront arrêtés, et non les tribus

Pour Mustafa Thomas d’Aquin Mwiti, président de la société civile du Nord Kivu, l’occupation de cette zone par les groupe armée est la source des massacres car tout le monde doit être sécurise par le pouvoir publique

Le Chef de l’Exécutif provincial du Nord Kivu poursuivant le dialogue sociale pour la recherche de la paix, après l’audience qu’il a accordé aux hommes de Dieu une structure qui regroupes les personnes de toutes tendances, politique, sociale, religieuse…parlant au nom du groupe, en date du 22 Février M. l’Abbé Arsène MUNEMBWE a dit à la presse qu’ils ont signifié à l’autorité leur mission noble, celle de réaliser des tournées dans les fins fond de la province afin de rappeler aux population que l’amour du proche est inévitable car tout le monde a été créé à l’image de Dieu.

Le même jour, la jeunesse de la tribu Nande conduite par leur président M.MUHINDO BAILANDA ont souligné que la jeunesse est incapable de manipuler la base tout en soulignant qu’il n’y a pas le problème entre les communautés surtout les hutu et nandes , deux familles dont leurs jeunes vivent, mangent, travaillent, etudient,…bref sont toujours ensemble partout dans tous les domaines.

Le Baraza la Wazehe, une structure qui regroupe toutes les ethnies du Nord Kivu et les représentant d’autres qui ont choisi le Nord Kivu comme leur deuxième domicile, par l’entremise de leur président M. Pierre George FATAKILUHINDI pour lui le gouvernement est capable, car les FDLR ne sont pas plus fort que les INYELE et les Bundu Dia Congo (BDK) qui ont été anéantis en un clin d’œil

Signalons qu’il y a quelque moi, vu l’insécurité grandissante au Nord Kivu, l’honorable Docteur Julien Paluku Kahongya Gouverneur de province du Nord Kivu avait sollicité le gouvernement central de transformer la troïka économique, en troïka sécuritaire, chose qui aurait même créé une mauvaise interprétation entre le pouvoir provincial et les services de la primature.

Sé : MUSAFIRI MULOPWE Mustafa Kemal

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s